Memphis Depay sera-t-il le nouveau capitaine de l'Olympique Lyonnais ? [Getty Images]
Memphis Depay sera-t-il le nouveau capitaine de l'Olympique Lyonnais ? [Getty Images]
Football

Memphis, sur la route du capitanat ?

Par son attitude sur le terrain et en dehors, Memphis Depay semble, depuis plusieurs matchs, s’imposer comme le leader naturel de l’Olympique Lyonnais. Sa performance de très haut niveau hier soir à Toulouse (3-2) l’a largement confirmé. De là à en faire le futur capitaine des Gones ?

Il est de ces joueurs qui ne laisseront jamais indifférents. Ceux dont l’immense talent prête autant à l’admiration qu’à l’exaspération. Ceux dont on attend toujours mieux, toujours plus. Memphis Depay est de cette caste-là. Un talent brut comme il en existe très peu. Façonné dans sa jeunesse aux Pays-Bas, par des formateurs imprégnés d’une culture football supérieure à la moyenne, il cultive cet héritage en s’imposant à quelques mois de l’Euro comme l’un des fers de lance du onze batave. Au beau milieu de la crise que traverse l’OL, il semble décidé à prendre le leadership de son club. Comme s’il revêtait enfin le costume qui l’attendait depuis deux ans et demi au fond des vestiaires du Parc OL.

La leçon toulousaine

Hier soir, au beau milieu de la nuit toulousaine, dans les dernières secondes du temps additionnel, c’est une nouvelle fois de lui qu’est venue la lumière. Toulousains et Lyonnais se livrent un âpre combat alors que le score est toujours de 2-2 et qu’il ne fait les affaires d’aucune des deux équipes. En tout cas pas celles de l’Olympique Lyonnais. Memphis récupère alors le ballon au milieu de terrain et se lance seul dans une folle chevauchée. S’avançant vers le but adversaire, il semble plus que jamais déterminé à sauver son équipe, déterminé à marquer. Il passe 2 joueurs et propulse le ballon du gauche au fond des filets.

D’habitude si calme dans la célébration de ses buts, il laisse cette fois éclater sa joie et fonce à toute vitesse vers les supporters lyonnais massés dans un coin du stade. Cette image est forte, puissante. Le 28 septembre dernier, après une défaite face à Nantes (0-1) et alors que l’OL entamait une crise qu’il peine toujours à régler, c’était lui, en compagnie d’Houssem Aouar, qui avait pris ses responsabilités pour aller rendre des comptes aux leaders du Kop Virage Nord, le groupe de supporters lyonnais le plus influent. Le voir, hier soir, sauter dans les bras de ces mêmes supporters avec l’habit du sauveur avait quelque chose de très symbolique.

Memphis Depay laisse éclater sa joie après son but décisif. [AFP]
Memphis Depay laisse éclater sa joie après son but décisif. [AFP]

Une présence de plus en plus forte en dehors du terrain

Face à Toulouse, c’était déjà lui qui avait égalisé à 1-1, profitant d’un magnifique geste de Jeff Reine-Adélaïde. La semaine dernière face à Metz, il joua également un rôle décisif dans le succès lyonnais, ouvrant le score et obtenant le pénalty du 2-0 offert à Moussa Dembélé. A Lisbonne en Ligue des champions quelques jours auparavant, il avait surnagé au milieu des difficultés lyonnaise, marqué et offert un peu d’espoirs à ses coéquipiers (l’OL avait finalement perdu, 1-2). Une série impressionnante pour Memphis, incontestablement le meilleur joueur lyonnais depuis le début de la saison.

Cette saison, Memphis a décidé de doubler ses performances sur le terrain d’une présence de plus en plus importante en dehors du terrain. A l’aube de la saison lyonnaise, il confiait à L’Equipe toute sa détermination dans une interview de deux pages : « Je suis à Lyon, et je veux donner le meilleur de moi pour Lyon, pour la ville ». Une déclaration sans ambiguïté sur son envie et sa détermination. Dimanche dernier, il l’était l’invité du Canal Football Club, un rendez-vous important où la plupart des personnalités du championnat passent au moins une fois. Il y disait humblement sa volonté « de faire un maximum de choses pour avoir un effet positif sur l’équipe ».

Au-delà de ses déclarations en tant que telle, c’est cette présente médiatique nouvelle qui étonne. Parce qu’on ne connaissait pas, ou on ne soupçonnait pas, cette facette de sa personnalité. Peut-être veut-il surprendre, casser les idées reçues qui circulent à son sujet. Ou peut-être souhaite-il montrer sa détermination à mener l’OL le plus haut possible.

Memphis au milieu de ses coéquipiers lors de la saison 2017-2018. [LVDN]
Memphis au milieu de ses coéquipiers lors de la saison 2017-2018. [LVDN]

Le futur capitaine lyonnais ?

Depuis son arrivée sur les bords du Rhône, l’entraîneur lyonnais Rudi Garcia a décidé de confier le brassard de capitaine à différents joueurs tour à tour pour trouver son leader, son homme de confiance. Memphis fait partie de ces joueurs. Face à Metz, c’était lui qui portait le brassard, assumant parfaitement son rôle. S’il était sur l’épaule de Jason Denayer face à Toulouse hier, c’est bel et bien Memphis qui s’est une nouvelle fois comporté en patron sur le terrain. En rameutant ses coéquipiers, en lançant certaines phases de pressing et en étant décisif, il a tout fait pour empêcher l’OL de repartir, une nouvelle fois, déçu. Il a largement contribué à ce succès, qui pourrait définitivement lancer la saison lyonnaise.

Mardi, les Gones disputeront un match de Ligue des champions décisif face à Benfica. Ce soir-là, le brassard de capitaine ne sera sans doute pas sur le bras de Memphis : Rudi Garcia poursuivra sûrement son « capitanat tournant » pour donner leur chance à tous les joueurs qu’il considère comme des leaders en puissance. Mais, à terme, voir échouer ce brassard sur les épaules du Néerlandais serait on ne peut plus logique. Memphis semble plus que jamais lancé à pleine vitesse sur la route du leadership. Il serait bien dommage de le stopper.

Pierre-Louis Käppeli – @PLKappeli

0