Wendie renard : l'intraitable
Wendie renard : l'intraitable
Equipe de France

Portrait Equipe de France n°3 : Wendie Renard

Forte d’un doublé lors du match d’ouverture contre la Corée du Sud et de sa récompense d’ « homme » du match, l’ancienne capitaine de la sélection tricolore avant l’arrivée de Corinne Diacre est l’une des joueuse la plus expérimentée du vestiaire français, Wendie Renard semble indéboulonnable au cœur de la défense française. Retour sur le parcours de la plus illustre des joueuses françaises de cette coupe du monde.

  • Biographie

Wendie Renard est née le 20 juillet 1990 à Schoelcher (Martinique). Elle commence le football alors qu’elle est âgée de sept ans au sein du club de l’Essor Préchotin. A son entrée en seconde elle intègre le pôle outre-mer de football et est affiliée au Rapid Club du Lorrain où elle occupe déjà le poste de défenseur central.

Cependant, contrairement à ses comparses lyonnaises (Amandine Henry et Eugénie Le Sommer), Wendie Renard échoue lors des tests d’entrée au Centre national de formation et d’entraînement de Clairefontaine. Toutefois, il ne s’agit que d’un semi-échec puisqu’au cours de ces tests la jeune défenseur tape dans l’oeil des recruteurs de l’Olympique Lyonnais et donc finit par intégrer le centre de formation lyonnais en 2006.

  • Débuts professionnels

Forte d’une solide formation, Wendie Renard intègre le groupe professionnel de l’OL dès l’année suivant son arrivée au centre de formation donc en juillet 2007 même si au cours de l’année de son arrivée elle avait déjà joué 3 matchs : symbole de sa précocité et de sa maturité footballistique.

Pour sa première saison avec le statut de professionnelle, Wendie dispute 23 matchs et inscrit pas moins de 5 buts ce qui représente un joli ratio pour une défenseur mais qui s’explique par sa taille imposante : 1m87, gabarit assez rare dans le monde du football féminin ce qui lui permet d’avoir un excellent jeu de tête aussi bien défensivement qu’offensivement : en effet elle est la 10 ème meilleure buteuse de l’histoire de l’Equipe de France féminine.

Devenue au fil des années une pièce maîtresse de la défense lyonnaise, elle qui n’a connu pour l’instant qu’un seul club au sein de sa carrière professionnelle a également récupéré le capitanat de cette formation.

Aujourd’hui les statistiques de Renard sont impressionnantes puisque elle compte un total de 213 matchs en championnat pour 66 buts inscrits et avec un total toutes compétitions confondues de 343 matchs, ce qui en fait la joueuse ayant le plus porté le maillot lyonnais devant Camille Abily, pour un ratio de 102 buts soit approximativement 1 but tous les 3 matchs : ratio encore une fois tout à fait impressionnant pour une défenseur qui en fait une des meilleures joueuses du monde à son poste grâce à ses qualités athlétiques et son jeu de tête qui permet de sécuriser sa défense et de marquer des buts parfois très importants comme lors du match d’ouverture face à la Corée du Sud où elle a inscrit deux buts de la tête.

 

Wendie Renard et le président de l'OL : Jean-Michel Aulas lors de son 327 ème match, devenant la joueuse ayant porté le plus de fois le maillot lyonnais
Wendie Renard lors de son 327 ème match, devenant la joueuse ayant porté le plus de fois le maillot lyonnais

 

  • Palmarès

Wendie Renard est actuellement la seule joueuse à avoir fait partie de l’équipe lyonnaise lors de chacun des trophées remportés par l’OL soit : 13 championnats de D1 (2007,2008 2009 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 2016, 2017, 2018, 2019) ; 8 Coupes de France (2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2019) et 6 Ligues des champions (2011, 2012, 2016, 2017, 2018, 2019) et 1 Coupe du monde des clubs en 2012 Elle possède l’un des palmarès les plus fourni en club.

Cependant malgré le fait qu’il s’agisse de l’une des meilleures défenseurs centrales du monde, Wendie Renard n’a jamais remporté de récompenses individuelles majeures hormis son élection dans le 11 type de la Coupe du monde féminine 2015 par les supporters, elle a également été nominée pour le prix The Best de FIFA en 2018 et retenue dans les 15 prétendantes au ballon d’or 2018 remporté par Ada Hegerberg et où Wendie se classera 7ème.

En Equipe de France, elle fait partie de l’équipe qui obtiendra une surprenante 4ème place au championnat du monde 2011 et de l’équipe victorieuse de la SheBelieves Cup en 2017.

 

Wendie Renard et le trophée de la Ligue des champions
Wendie Renard et le trophée de la Ligue des champions (source TF1)
  • Equipe de France

Wendie Renard dès son arrivée à l’OL a connu les sélections jeunes de l’Equipe de France, appelée à partir d’octobre 2007 avec la sélection U19 pour laquelle elle disputera le championnat d’Europe aux côtés d’une certaine Eugénie Le Sommer et disputera en tout 18 matchs. Elle est appelée avec la sélection U20 pendant l’année 2009 avec laquelle elle disputera la Coupe du monde où la France obtiendra une 4ème place et jouera 7 matchs.

Elle sera appelée pour la première fois en Equipe de France A par Bruno Bini alors sélectionneur tricolore en 2011 pour disputer le tournoi de Chypre. Désormais, la martiniquaise sera de toutes les compétitions : la Coupe du monde 2011, 2015 et 2019; les jeux olympiques de 2012; les coupes d’Europe de 2013 et 2017 ainsi que pour la SheBelieves Cup en 2017 tout comme pour les tournois secondaires comme les différentes éditions du tournoi de Chypre auxquelles la France a participé. Elle récupère le capitanat de la formation tricolore en 2015 lors de la préparation de la Coupe du monde de la même année mais le perd au profit d’Amandine Henry à l’arrivée de Corinne Diacre à la tête de l’Equipe de France en 2017.

 

Wendie Renard sous le maillot bleu
Wendie Renard sous le maillot bleu

 

En Equipe de France, la lyonnaise a revêtu 101 fois la tunique tricolore depuis sa première sélection en équipe A et inscrit la bagatelle de 19 buts dont 2 lors du match d’ouverture contre la Corée du Sud au Parc des princes. Elle sera un phare guidant ses pairs à la victoire en partageant son expérience du haut niveau et des grandes compétitions avec ses plus jeunes coéquipières aux moments cruciaux.

 

« J’ai beaucoup d’expérience en club et en sélection. Les anciennes se doivent d’encadrer les jeunes. Mon rôle est d’amener mes coéquipières le plus loin possible. » (Wendie Renard pour Le Monde, 09/06/2019)

 

En conclusion, Wendie Renard l’impressionante défenseur incarne parfaitement ce team spirit propre à l’Equipe de France et véhicule à travers son jeu les valeurs défendues par toute une nation à savoir la combativité, la hargne et la sérénité. Une des meilleures si ce n’est la meilleure défenseur centrale mondiale, Wendie Renard sera une pièce majeure de cette Equipe de France malgré son relatif jeune âge (28 ans) elle est l’une des joueuses les plus expérimentées de cette formation et saura faire partager son expérience des grandes compétitions aux plus jeunes dans les moments opportuns. De plus, elle sera au coeur de la tactique élaborée par Corinne Diacre non seulement en terme défensif de par sa taille et sa technique mais également dans le domaine offensif grâce à l’arme la plus efficiente côté bleue : les coups de pieds arrêtés où l’importance de Wendie n’est plus à prouver comme le démontre la préparation norvégienne de ces phases de jeu (un membre du staff faisant 1,96m a été chargé de représenter Wendie Renard lors des entraînements norvégiens pour préparer le match contre la France). Mais au final l’esprit qu’elle dégage, elle le résume parfaitement à travers cette déclaration :

« Mon objectif, c’est de gagner la Coupe, me battre pour le maillot de mon pays que j’ai toujours respecté. » (Wendie Renard pour Le Monde, 09/06/2019)

Sachez madame que nous vous prenons au mot, bon courage dans votre quête, faîtes-nous rêver et ramenez la coupe le 7 juillet.

0